Le travail en sept questions ?

travail en questions fresque

Je vous avais dit que je me prenais une petite pause estivale dans la publication des articles, après tout le soleil brille les oiseaux chantent et on a probablement un peu tous et toutes envie de faire autre chose que de rester collé·es à un écran, non ? 

Et pourtant, me revoilà…. Oups, j’ai craqué ? Oui et non, je dirais car je ne considère pas cela comme un article en tant que tel même si je compte bien soulever plusieurs questions avec vous. Sept « grandes » questions pour être précise. Et puis, je ne me vexerais pas si vous venez le lire quand le soleil aura arrêté de briller et les oiseaux de chanter, enfin plus tard quoi (et oui c’est ça l’avantage de l’internet qui n’a pas lieu (obligation ?) d’être instantané, toujours, même si on a tendance à l’oublier ?) 🙂

D’où est sortie cette idée de poser sept « grandes questions », me demanderez-vous. Et pourquoi sept d’ailleurs ? Une petite référence aux sept pêchés capitaux peut-être, me taquineront certain·es. Et bien figurez-vous qu’avant de l’écrire je n’y avais même pas pensé, à ce parallèle (douteux?). Le travail est-il « pêché » ? « Capital » ? Non là, même pour moi ça me paraît trop perché, quoi que 😉

Alors, en fait, pour tout vous expliquer, j’avais envie d’avoir un petit design sympa sur Instagram qui couvre plusieurs « cases ». Vous savez ce truc qu’on voit souvent et qui consiste à poster plusieurs images qui ensuite n’en forme qu’une, d’image (et oui effet de mode, quand tu nous tiens🤣). Alors j’en ai parlé à mon acolyte Vico_dico, à qui l’on doit les illustrations des articles. Ce dernier a été emballé par l’idée et je lui ai donc confié carte blanche. 

Et voilà, j’ai adoré, j’ai posté et je me suis dit que ce serait dommage de ne pas les partager aussi sur le blog et notamment pour ceux et celles qui n’utilisent pas Insta. Vous pouvez donc voir la « grande image » en illustration de cet article tout en haut. Et je vais à présent détailler chaque image et les questionnements associés.


#1 Quelles conditions pour quels travails ?

Quand je pense « travail », une des premières questions qui me vient à l’esprit est celle des conditions de travail.

· Conditions de travail qui ont changé au fil des époques et des lieux ? ·
· Conditions de travail qui peuvent changer, pour le « pire » et pour le « meilleur » ? ·
· Conditions de travail qui ne sont pas les mêmes pour tous et toutes ? ·
· Conditions de travail qui ne devraient (pourraient ?) peut-être pas toujours être les mêmes pour tous et toutes ? ·
· Conditions de travail qui rendent certains travails pénibles ? ·
· Conditions de travail qui peuvent tuer ? ·
· Conditions de travail qui rendent certains travails plus « attractifs » que d’autres ? ·
· Conditions de travail acceptées mais pas toujours choisies ? ·
· Conditions de travail qui nous conviennent parfois ? ·
· Conditions de travail ordinaires ? ·
· Conditions de travail exceptionnelles ? ·
· Conditions de travail qui nous conditionnent ? ·
· Conditions de travail qui, bien souvent, marquent nos conditions de vie ? ·


#2 Quels sont nos rapports avec nos collègues de travail ?

Après avoir parlé conditions de travail, je continue avec ce que certain.es prennent d’ailleurs peut-être en compte dans leur définition de ce qui constitue (ou pas ?) de « bonnes » ou de « mauvaises » conditions de travail à savoir les personnes avec qui l’on travaille 😜
.
Alors quel est notre rapport (nos rapports ?) avec nos collègues, nos boss, ou encore nos client.es ? Qu’est-ce qui constitue une bonne relation de travail ? Vaut-il mieux des missions intéressantes avec une moins « bonne ambiance » ou au contraire de bonnes relations avec ses collègues dans un travail un peu moins passionnant ? Peut-on être ami.e avec ses collègues ? Et comment gérer les sentiments au travail ?


#3 Quel travail mérite quel salaire ?

Quand on parle travail il y a un paramètre, une condition qui entre souvent en « compte » : le salaire 🤑, alors

· « Tout travail mérite-t-il salaire », selon le fameux adage ? ·
· Travail = rémunération ? ·
· Une activité non rémunérée ne constitue-t-elle donc pas un travail, du travail ? ·
· Pourquoi les mêmes activités peuvent-elles être parfois rémunérées et parfois non ? ·
· Pourquoi préfère-t-on parfois déléguer et rémunérer ce que l’on pourrait pourtant faire nous-même ? ·
· Pourquoi travaille-t-on gratuitement ? ·
· Toutes les activités devraient-elles être rémunérées ? ·
· Pourquoi n’avons-nous pas tous et toutes le même salaire ? ·
· Quel travail pour quel salaire ? ·


#4 Mots (chemin ?) fléchés pour travail (vie ?) pas si tracé ?


#5 Comment déconnecter dans un monde (du travail) hyperconnecté ?

En activant le mode avion ? 😜
.
Mais est-ce réellement aussi « simple » ? Un clic suffit-il pour déconnecter ? Peut-on toujours déconnecter ? Que ce soit au travail ou dans la vie d’ailleurs ?
.
Pourquoi sommes nous si nombreux et nombreuses à avoir cette envie (ce besoin ?) de déconnexion ? De quoi (de qui ?) déconnecte-t-on quand on se déconnecte ? Pourquoi ? Comment ? Pour « réellement » déconnecter doit-on tout couper ? Ou seulement « ralentir » ? « Rétrécir » ses moments de connexion ? Être moins connecté.e, moins souvent, moins partout ?
.
Et si on peut « déconnecter » son ordinateur ou encore son portable peut-on réellement « se déconnecter » nous ?


#6 J’aime ou j’aime pas (mon travail) ?

C’est marrant, quand on y pense, qu’on nous (se ?) demande si on « aime » son travail (ou pas) 💛
.
Qu’on parle de ce qui nous « attire » dans un travail, de ses « bons cotés » et de ses « moins bons côtés », de le « quitter » ce travail qui nous fait « souffrir » ou ne nous fait tout simplement plus « vibrer », qui ne nous « excite » plus, « d’aller voir ailleurs » un « autre » travail, un travail dans lequel on aimerait peut-être « s’engager » (ne dit-on pas d’ailleurs de certain.es qu’ils et elles sont marié.es à leur travail ?), ce travail avec lequel on « matcherait » plus que d’autres, ce « match-making » que l’on chercherait en « job dating » improvisé ou en passant par des « applis de rencontres » pros, ce travail « idéal », cette « chaussure à notre pied » 👠👟👡

#7 Pourquoi travaille-t-on si le monde court à sa perte ?

Il n’y a pas longtemps une copine m’a dit qu’elle se demandait pourquoi elle travaillait, pour quoi elle travaillait, et à quoi servait bien ce qu’elle faisait dans un monde qui semblait courir à sa perte (questionnements existentiels aussi connus sous le nom de la « crise du tableau Excel » 😜 ?)
.
Je me souviens avoir entendu plus jeune (été « préparée » au fait ?) que le marché du travail était « en crise » et que ça allait être « compliqué ». Puis, et de plus en plus ces dernières années et ces derniers mois, que c’était la planète entière qui était en « crise » et que si on ne changeait pas ça n’allait pas seulement être « compliqué » mais que le monde « courrait à sa perte ». « Qu’on courrait à notre perte ».
.
Mais alors que faire dans ces conditions (de crise(s)) ? Changer de travail ? De manière de travailler ? De consommer ? De produire ? De vivre ? Mais comment ? Par de petits gestes du quotidien diront certain.es. Ce ne sera pas suffisant diront d’autres.
.
Et comment ? Peut-on tous et toutes changer de travail là comme ça ? Ou de manière de travailler (produire et consommer) ? Comment ? Comment s’organiser ? Où placer nos efforts ? Notre énergie ? Quelle(s) vision(s) à moyen ou long terme voulons-nous défendre et que pouvons-nous déjà mettre en place à court terme ? Quelles sont nos priorités ? À quoi voulons-nous œuvrer ? Travailler ? Pour quoi ? Pourquoi ?

#8 Quel est notre rapport aux vacances ?

Je ne pouvais pas parler #travail sans parler #vacances 😜 d’autant plus en cette période estivale ☀️
.
Il y a peu j’ai écrit un article sur les vacances. Au début quand j’ai dit que j’écrivais sur les vacances on m’a demandé mais pourquoi ? Quelle idée, les vacances ça ne se questionne pas ça se prend, non 😜 ?
.
Pas faux et en même temps vous commencez à me connaître je n’ai pas pu m’en empêcher 🤣
.
Alors je me suis demandée quel était mon rapport avec les vacances ? Est-ce que je les attendais avec impatience ? Est-ce que le nombre de congés était un paramètre important dans ma recherche d’emploi ? Est-ce que j’avais envie de « tout » couper pendant les vacances ? De partir forcément « ailleurs » ? Ou pas ? D’avoir peut-être moins de vacances et de travailler moins, au quotidien ? Ou au contraire de travailler d’arrache pied et d’avoir plus de vacances pour « récupérer », à côté ? Bref je me suis rendu compte qu’en fait les vacances ça me questionnait 🙈 et que ça questionnait mon rapport au travail et à la vie de manière générale. 

#9 Quel est notre rapport au travail ?

Cela n’a pas été facile de choisir les 7 questions accompagnant les 7 groupements de lettres formant #travailenquestions alors que j’en avais mille et une en tête 🙈

L’une d’entre elles a tout de même été une évidence et c’est d’ailleurs elle qui ferme le bal (ou l’ouvre, tout est question de perspective 😜).

Je veux bien entendu parler de celle d’aujourd’hui, celle qui est au cœur de mes réflexions, celle qui m’a donné envie d’écrire, de partager, de confronter, de comprendre, d’interroger le travail sous l’angle de mon rapport au travail, de notre rapport (nos rapports ?) au travail.


Voilà voilà, j’ai fait le tour des illustrations. Mais pas des questions, y a encore de quoi se questionner je crois 😜 non ?

Encore merci @vico_dico 🔥

Cela fait un an que j’ai ouvert le blog, ou plutôt que j’ai passé le cap de choisir un nom de domaine et un hébergeur (les blogueur·euses, se reconnaîtront ou pas 🙈)

Il m’aura ensuite fallu plusieurs mois pour le designer, puis plusieurs mois pour publier, puis (et ça a sûrement été le plus difficile) plusieurs mois encore pour commencer à (assumer d’ ?) en parler autour de moi et « l’exposer » (m’exposer ?).

Cela m’a demandé beaucoup de « travail » sur moi et beaucoup de « travail » tout court mais surtout ça m’a motivée, stimulée, passionnée, questionnée.

VOUS m’avez motivée, stimulée, passionnée, questionnée en partageant vos réflexions sur le travail et votre rapport (vos rapports ?) au travail.

Alors merci à vous, et j’espère bien que ce n’est que le début de nos questionnements 😉

Et vous quels sont les sujets parmi ceux-ci qui vous questionnent le plus / particulièrement en ce moment ? Ou quels sont vos autres questionnements ?


PS : retour des articles hebdos à partir de fin septembre (oui oui ma rentrée est encore calée sur le calendrier étudiant 🤣)

PS 2 : pour ne louper aucun nouvel article (et recevoir des mots doux fous 🙃), vous pouvez vous inscrire ci-dessous  ↓


👇 Et si tu as envie de partager cet article (car plus on est de fous et de folles, plus on réfléchit 😜) c'est par ici !

2 Replies to “Le travail en sept questions ?”

  1. Je trouve que cet article est une excellente présentation de ce qu’on peut lire sur ton blog. J’ai eu l’impression de faire une rétrospective de tout ce que j’ai déjà pu lire et c’est toujours passionnant. Même si, je t’avoue, que parfois j’en viens presque à être angoissée, tant j’ai les mêmes questions et que c’est un sujet qui peut me paniquer. Des questions, toujours, toujours, parfois ça donne le tournis. Mais sentir que tu as les mêmes et que d’autres les ont également, ça fait du bien, ça rassure. Merci pour tout ce que tu nous offres, pour toutes ces réflexions et pour la simplicité et la sincérité que tu mets toujours dans tes articles. Hâte de te retrouver à la fin du mois alors, profite au maximum du temps que tu as rien que pour toi. A vite 🙂

    1. Coucou Justine,

      Merci, ça me fait plaisir de lire que mes articles t’intéressent et que tu te sens moins seule en les lisant (moi pareil je me sens moins seule en lisant les commentaires^^). Je trouve qu’écrire c’est assez cathartique et en même temps parfois c’est difficile, je ne me sens pas le courage de me “prendre la tête” et j’ai juste envie de penser à autre chose et de me divertir, pas facile de trouver un équilibre mais ma petite déconnexion estivale m’a fait du bien 🙃 A bientôt pour de nouveaux questionnements ici et sur ton blog !

Laisser un commentaire

J'ai envie de suivre cette discussion et d'être prévenu·e par email d'une réponse à mon commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.