Harcèlement sexuel au travail, l’affaire de tous et de toutes (émission Infrarouge) ?

harcèlement sexuel au travail émission infrarouge

Le harcèlement sexuel est un terme que j’ai souvent entendu.

J’ai décidé de prendre la parole parce que moi je ressens toujours quelque part un sentiment de culpabilité, de responsabilité par rapport à ce qui m’est arrivé et j’en ai marre, je voudrais que ça s’arrête, je voudrais que les agresseurs se sentent coupable eux et ait honte et pas l’inverse

Documentaire Infrarouge – Harcèlement sexuel au travail, l’affaire de tous, réalisé en 2017 par Andrea Rawlins-Gaston et Laurent Follea

Pourtant, ce n’est que très récemment que j’ai pris connaissance de sa définition juridique. Le harcèlement sexuel se caractérise par le fait « d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste, qui portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile, offensante ».

J’ai pris conscience, comme je vous le raconte dans mon précédent article, que certaines situations que j’avais vécues, étaient du harcèlement sexuel. Souhaitant approfondir ce sujet, j’ai regardé le documentaire Infrarouge – Harcèlement sexuel au travail, l’affaire de tous, réalisé en 2017 par Andrea Rawlins-Gaston et Laurent Follea.

Ce documentaire dure un peu plus d’une heure, et je n’ai pas vu le temps passer. J’ai particulièrement aimé le format choisi. On suit, en parallèle, un groupe de personnes réunies dans un amphithéâtre pour débattre, autour d’un quizz, de ce qui peut être caractérisé de harcèlement sexuel ou non et des femmes racontant leurs expériences de harcèlement sexuel au travail.

Le quizz est animé par Guillaume Meurice, humoriste bien connu des auditeurs de France Inter, et par Marilyn Baldeck, responsable de l’Association européenne contre les Violences Faites aux Femmes au travail (AVFT).

Ce débat prend la forme d’un quizz. Plusieurs questions, auxquelles chaque personne doit répondre « vrai » ou « faux », sont posées telles que : « siffler un matin une collègue en lui disant qu’elle a un beau petit cul », « un chef propose, une seule fois, à une employée une promotion si elle couche avec lui », « un collègue de travail fait des propositions sexuelles à une collaboratrice qui refuse ». Une fois que tout le monde a voté via une télécommande, on voit le pourcentage de chaque réponse s’afficher à l’écran. Chaque personne est ensuite libre de défendre son point de vue, puis Guillaume Meurice et Marilyn Baldeck apportent un éclairage juridique sur la question.

J’ai adoré ce format qui permet au spectateur de réfléchir à ces questions en amont puis ouvre le débat avant de compléter avec la réponse juridique. J’ai réalisé que l’exercice était plus difficile qu’il n’y paraissait et que je connaissais finalement peu la législation à ce sujet. J’ai trouvé que Guillaume Meurice détendait bien l’ambiance et permettait de mettre tout le monde à l’aise pour participer. En revanche, je regrette que toutes les questions posées mettent en scène une femme potentiellement harcelée vs un homme potentiellement harceleur. Certaines personnes l’ont d’ailleurs fait remarquer. Ce passage n’a pas été gardé au montage mais est disponible dans la vidéo complète du quizz (plus disponible actuellement).

Marilyn Baldeck y explique qu’effectivement toutes les configurations sont possibles. Elle précise qu’ils ont fait le choix, dans cet exercice, de parler des femmes victimes de harcèlement sexuel pour des raisons statistique et sociologique. Je pense qu’il aurait été néanmoins intéressant d’alterner les cas de figure. Bien que les cas recensés d’hommes victimes de harcèlement sexuel soit bien plus rare, ils existent néanmoins. Il me semble qu’il aurait été particulièrement intéressant d’avoir un exemple décrivant un homme harcelé sexuellement par une femme. Cela aurait permis aux hommes de se réfléchir en tant que victimes et les femmes en tant qu’agresseuses, réflexions que nous sommes peu habitués à mener dans notre société, il me semble.

Les passages du quizz sont entrecoupés de récits de femmes victimes de harcèlement sexuel au travail. On entend les récits de Clarisse, Annabel, Julia, Isabelle, Anne-Sophie et Adeline. Chacune d’entre elles raconte comment elle a vécu la situation, comment la situation s’est installée, ce qu’elle a essayé de faire, le moment où elle a (enfin) réagi, l’impact que cela a eu sur sa vie. Leurs témoignages apportent un éclairage concret aux réflexions théoriques débattues pendant le quizz.

Deux points ont particulièrement fait écho en moi.

À plusieurs reprises la question de la séduction a été abordée.

Quid de la séduction sur le lieu de travail ? Est-on en train de tuer la séduction ? Et bien non, arrêtons une bonne fois pour toute de vouloir associer séduction et harcèlement, par pitié. Que ce soit sur le lieu de travail ou dans la vie de tous les jours. Comme l’explique trois des femmes interrogées, elles ont rencontré leur conjoint sur leur lieu de travail. Elle ne se sont pas sentie harcelées, elles sont tombées amoureuses. Et je ne connais aucun cas de harcèlement qui ait fini en histoire d’amour. Le harcèlement n’a rien à voir avec la séduction. Le harcèlement est une question de pouvoir, de possession et de domination.

Le second point ayant fait écho en moi est la question de l’humour.

Et je trouve que cette question est parfaitement illustrée dans les dernières minutes du documentaire. On assiste à une représentation de théâtre forum. La scène est jouée une première fois, puis les spectateur·trices sont invité·es à prendre la place d’un personnage pour rejouer la scène avec un autre point de vue. On y voit trois femmes subissant le harcèlement sexuel de deux de leurs collègues masculins, sous couvert d’humour. Cette question de ce qui est drôle et ne l’est pas (définit par qui, pour qui ?) est une question qui m’a longtemps taraudée et qui me taraude encore aujourd’hui. Bien (trop ?) souvent, on invoque l’humour et on taxe les personnes qui oseraient répliquer de « pas drôles » ou encore de « rabat-joies ». Comme le dit très bien une des femmes interrogées en début de documentaire, le harcèlement « c’est pas des blagues, c’est pas marrant, c’est pas sympathique, c’est pas agréable ».

Le fait que chacun puisse rejouer la scène à sa façon rappelle que nous sommes tous et toutes acteurs et actrices de nos vies. Cela interpelle aussi sur les témoins. On se dit parfois que telle ou telle situation ne nous regarde pas, qu’on n’a pas à intervenir. On ne veut pas s’en mêler, par peur d’être intrusif·ve, par réflexe de protection. Il ne suffit pourtant bien souvent que d’une personne qui réagisse à une situation pour que d’autres suivent. Et cela peut totalement transformer une situation, comme on le voit à travers cet exemple de théâtre forum. Et comme le dit si bien ce reportage, c’est notre affaire à tous et à toutes, non ?


Et vous, avez-vous déjà vécu ou assisté à des situations de harcèlement sexuel au travail ? Avez vous vu ce documentaire et qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres documentaires ou lectures à conseiller sur ce sujet ?

N’hésitez pas à réagir en commentaire, c’est fait pour cela ! Et si vous avez Instagram, vous pouvez venir discuter aussi par ici ou me suivre sur Twitter 💬


close
des questionnements chaque mois dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la lettre mensuelle

Une e-lettre par mois garantie sans spams ni utilisation de vos données personnelles, d'ailleurs rien d'autre à indiquer qu'une adresse mail (et oui il faut tout de même que la e-lettre connaisse sa destination 😉)

👇 Tu as trouvé cet article intéressant ? Partage-le !

4 Replies to “Harcèlement sexuel au travail, l’affaire de tous et de toutes (émission Infrarouge) ?”

  1. Suppression des liens vers le quizz et la vidéo infrarouge…
    Merci de transmettre les nouveaux lien si on peut les retrouver ? D’avance merci.

    1. Salut Jackie,

      Effectivement, les liens youtube vers l’émission et vers le quizz sont morts. Je viens de regarder sur le site de France Tv et la vidéo indique également indisponible. Je ne sais pas à quoi c’est dû, peut être une question de droit, quel dommage ! Si jamais je retrouve un lien fonctionnel de cette émission je ne manquerai pas de le re-partager. N’hésite pas également à nous le re-partager si tu réussis à le trouver 🙂

  2. 1. Docu de nouveau disponible sur youtube :
    https://www.youtube.com/watch?v=PtODTlCVTXU
    (par contre, le quizz version longue n’es toujours pas remis)

    2. Rediffusion le 4 août 2020 – replay encore disponible 1 semaine sur leur site)
    Harcèlement sexuel au travail : l’affaire de tous
    https://www.france.tv/france-2/regards-de-femmes/1863031-harcelement-sexuel-au-travail-l-affaire-de-tous.html

    disponible jusqu’au 04.09.2020
    72 min
    2017
    réalisé par Andrea Rawlins-Gaston, Laurent Follea

    En France, une femme sur cinq est victime de harcèlement sexuel au travail. Or, trois Français sur quatre ont du mal à faire la différence entre la séduction et le harcèlement. Pour tenter d’éclairer le débat, des victimes témoignent de leur expérience. Elles racontent les premières approches et l’engrenage qui s’enclenche, la manipulation du harceleur et le mutisme des collègues. Elles évoquent les séquelles psychiques et parfois physiques du harcèlement. Parallèlement à ces témoignages, une cinquantaine d’hommes et de femmes participent à un quizz sur le harcèlement sexuel, se trompent, commentent leurs réponses et réfléchissent ensemble.
    ==
    Pour info :
    Marylin Baldeck – Harcèlement sexuel au travail
    intervention d’1 heure – juillet 2019
    https://www.youtube.com/watch?v=ooFqy7BZDFc
    Slides de la présentation: http://postes.smai.emath.fr/apres/parite/journee2019/exposes/MarilynBaldeck.pdf

    1. Coucou Simon,

      Génial qu’il soit de nouveau accessible (dommage pour le quizz version longue, il sera peut être remis plus tard 🤞), je re-balance le lien sur l’infothèque et dans cet article, merci pour l’info ! Et merci pour les liens vidéo et slides de l’intervention de Marylin Baldeck dont je n’avais pas entendu parler et que je vais regarder de plus près 🙂

Laisser un commentaire

J'ai envie de suivre cette discussion et d'être prévenu·e par email d'une réponse à mon commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.